Skip to Content

Enfants autochtones

© Michael Amendolia/ Network/ ActionAid
© Michael Amendolia/ Network/ ActionAid
Lire Traeger Park School v. Minister of Education Northern Territory of Australia Australia’s Human Rights and Equal Opportunity Commission - Aboriginal Students Support & Parents Awareness Committee , HREOCA 4, 26 February 1992.

Comme tous les autres enfants, les enfants autochtones ont des droits :

Ne pas subir de discrimination

Vivre selon leur culture

Utiliser leur langue (lire et écrire dans leur propre langue)

Professer et pratiquer leur propre religion

Avoir accès à des services d’éducation, de formation professionnelle, de santé et autres qui tiennent compte de leur culture

Etre protégés de toute forme de violence, d’exploitation, de maltraitance et d’abandon, y compris l’exploitation sexuelle commerciale, le trafic d’enfant, les conditions de travail dangereuses ou nuisibles à l’éducation des enfants.

Sources : Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, Articles 7, 17, 21, 22 ; Convention relative aux droits de l’enfant, Articles 28, 29, 30 ; Convention de l’OIT N° 138 ; Convention N° 169, Articles 28-29 ; Convention OIT N° 182. (Plus d’informations sur les problèmes des peuples autochtones dans les recommandations du groupe Développement des Nations Unies p. 22).

Recommandations du Comité sur les droits de l’enfant (2003) :

Education

19. Recommande que les Etats parties assurent aux enfants autochtones l’accès à une éducation appropriée de qualité tout en prenant des mesures complémentaires afin d’éradiquer le travail des enfants, éventuellement par la provision de services d’éducation non formelle. A cet égard, le Comité recommande aux Etats parties, avec la participation active des communautés et des enfants autochtones :

a) de passer en revue et de réviser le programme scolaire et les manuels en vue de développer le respect entre tous les enfants de l’identité culturelle, l’histoire, la langue et les valeurs autochtones conformément à l’Observation générale N° 1 du Comité sur les objectifs de l’éducation ;

b) de mettre en œuvre le droit des enfants autochtones à apprendre à lire et écrire dans leur propre langue indigène ou dans la langue la plus couramment utilisée par le groupe auquel ils appartiennent, parallèlement à la ou les langues nationales du pays dans lequel ils vivent ;

c) de prendre des mesures afin de lutter contre les taux élevés d’abandon parmi les jeunes autochtones, et de veiller à ce que les enfants indigènes soient préparés à entreprendre des études supérieures, une formation professionnelle et réaliser leurs aspirations économiques, sociales et culturelles dans le futur ;

d) de prendre des mesures efficaces afin d’augmenter le nombre d’enseignants issus des communautés autochtones ou parlant les langues indigènes, de leur fournir une formation appropriée, et de veiller à ce qu’ils ne subissent aucune discrimination par rapport aux autres enseignants :

e) d’allouer des ressources financières, matérielles et humaines suffisantes pour mettre en œuvre ces programmes et ces stratégies de manière efficace.

Lire notre chapitre sur l'impact de ces recommandations :

CRC GC11 Les enfants autochtones et leurs droits selon la Convention

Lire l’Observation générale N° 11 (2009) CRCGC11

 

Lire notre chapitres:

Indigenous Peoples